Les rayons UV sont toujours là

Aussi bien en été qu'en hiver, le soleil émet des rayons UVA et UVB nocifs pour la peau. Toutefois durant la période hivernale, l'émission de rayons UVB responsables des coups de soleil est moins importante, ce qui n'est pas le cas des UVA. Ces rayons restent présents et en grande quantité. Ils sont à l'origine des taches brunes. Mais leurs effets les plus remarquables sont sans conteste le vieillissement cutané favorisant l'apparition de rides.

La peau est plus fragile

En hiver, la peau est moins habituée au soleil. Elle est donc plus sensible aux rayons UV et les nuages ne la mettent pas à l'abri. En effet, ils laissent passer près de 80 % des rayons UV. Même si les expositions au soleil renforcent le système immunitaire en lançant la synthèse de vitamine D, il est important de se prémunir de leurs méfaits à chaque sortie durant la saison hivernale.

Montagne et soleil, un cocktail dangereux pour la peau

Se protéger des rayons solaires est d'actualité en ville, mais l’est encore plus à la montagne. Ils sont en effet plus agressifs en haute altitude. Et pour cause, la neige réfléchit avec plus d'intensité les rayons UV. Tous les 300 mètres, la quantité des rayons UV augmente de 4 %.

Les bons gestes pour protéger la peau

Comme en été, l'application d'une protection solaire met la peau à l'abri des rayons UV. Ce geste est impératif, même pour une petite sortie d'à peine 15 minutes au soleil en hiver. Mais dans ce cas, un produit avec un indice de protection 15 est suffisant. Pour les expositions plus longues, il faudra opter pour une crème solaire avec un indice de protection 30 minimum, surtout en montagne. Le port de lunettes permettant une bonne filtration est aussi indispensable surtout durant un séjour au ski. Il convient de limiter les expositions entre 12 heures et 16 heures.